IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> Calcul de charge d'un plancher d'une vieille maison
Options
swamp
posté 1 Aug 2013, 16:53
Message #1


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 450
Inscrit : 7 Feb 2005
Lieu : Il est 5 h... Paris s'éveille...
Membre no 32 590



Bonjour,

Je cherche à calculer la charge que peut supporter un étage recouvert de tomettes sachant qu'il repose sur des poutres de 15 x 15 cm sur 4 m de long ayant un entre-axe de 20 cm entre chaque poutre.
Ce plancher est dans une maison de 200 ans je ne connais pas les critères de charge de l'époque smile.gif


--------------------
Pour le café c'est bouilloire et cafetière à piston.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
 
Start new topic
Réponse(s)
baron
posté 1 Aug 2013, 20:25
Message #2


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 14 834
Inscrit : 22 Jul 2004
Lieu : Louvain-la-Neuve (Gaule Gelbique)
Membre no 21 291



Salut,

La réponse d'ades est intelligente et intuitive. Le tout est de savoir ce qui est d'origine ou ce qui a changé et quel était l'usage prévu…

Sans être un bureau d'études, je m'appuie sur un vieux Traité de charpente en bois, imprimé en 1951.

Il manque deux-trois données pour être un peu plus affirmatif :
— Le gîtage de 15 x 15 est-il constitué de poutres posées sur leur base ou sur une arête (carrés ou « losanges ») ? (Le deuxième cas étant fréquent quand on a des voussettes entres ces poutres.)
— Les tommettes reposent elles-mêmes sur quelque chose… J'imagine un lattis et des augets de plâtre sous les solives, et au-dessus un plancher de bois puis une couche de terre ou de sable et les tommettes ? Ou des entrevous (voussettes) ? Tout cela a un poids…
— Les poutres sont en quelle essence de bois ? Y a-t-il des défauts apparents (nœuds, etc.) ou cachés (faiblesses là où elles pénètrent les murs) ?

Sinon, voici les règles de base du calcul :
1° On calcule d'abord le module d'inertie de chaque poutre : (Base x Hauteur^2)/6

2° Ce module d'inertie, multiplié par la charge de sécurité à la flexion de 60 kg/cm2 (= 600.000 kg/m2) pour du chêne ou du sapin de bonne qualité — réduire à 40 kg/cm2 pour du bois de moins bonne qualité, doit être égal au produit de la charge en kg par mètre courant par la portée des solives au carré, le tout divisé par 8.

3° La charge au mètre courant est égale à la charge au m2 multipliée par l'écartement des solives.

R/ Tout est exprimé en kg et en mètres.
On ne parle ici que de charge uniformément répartie. Le long des murs, c'est plus solide ; une charge ponctuelle se calcule différemment. Une charge dynamique est bien plus grande (ex. une caisse qu'on laisse tomber)…

On obtiendrait dans ton cas une capacité de charge de +/- 840 kg/m2, de laquelle il faut déduire le poids propre du plancher (d'après mon livre, 350 kg pour un plancher avec le lattis de plâtre ; 290 kg/m2 avec des entrevous à la place).
Il faudrait mieux connaître la composition de ton plancher d'étage pour faire une estimation réaliste…

S'il te fallait envisager un renfort, j'attire ton attention sur les panneaux Lewis, bien utiles en rénovation

Ce message a été modifié par baron - 1 Aug 2013, 20:52.


--------------------
MacBook Pro 15’’ mi-2010 Core i5 2,53 GHz, 4 Go/SSD Samsung 850EVO 500 Go – Mac OSX 10.6.8  Power Macintosh G3 beige de bureau, rev.1 @ 233MHz, 288 Mo/4Go – MacOS 9.1 — + carte PCI IDE/ATA Tempo 66 Acard 6260 avec HD interne Maxtor 80 Go + graveur interne CDRW/DVD LG GCC-4520B + tablette A4 Wacom UD-0608-A + LaCie ElectronBlueIV 19" + HP ScanJet 6100C   Routeur/modem ADSL Trendnet TW100-BRM504 > B-Box 3 + HP LaserJet 4000 N  
La recherche dans MacBidouille vous paraît obscure ? J'ai rédigé une proposition de FAQ. Le moteur logiciel a un peu changé depuis mais ça peut aider quand même.
Les corsaires mettent en berne…
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Les messages de ce sujet


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Nous sommes le : 24th October 2020 - 07:16