IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Pourquoi ?, Questions diverses sur le prepresse
Options
Carlitospsd
posté 3 Mar 2012, 10:21
Message #1


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Bonjour à tous.
Je profite de cette matinée de glande pour poser diverses questions, en vrac.

(Pour les questions concernant les profils, on fera comme si les flux rvb n'existaient pas)

1 - Pourquoi en packaging on préconise souvent de vectoriser les polices ? Et pourquoi on bosse souvent (il me semble) avec Illustrator ?

2 - Pourquoi, lorsque que je fais un pdf X1a (export InDesign cs5.5) avec une conversion des couleurs en ISO coated v2 300 %, le TAC reste parfois bien supérieur à 300 % ?
Précision : c'est le cas lorsque les images du doc sont en fogra27. Je fais quelque chose de pas bien ?

3 - Pourquoi dans photoshop, lorsque que je converti en profil de fogra27L à ISO coated v2 300 %, des fois ça ne marche pas ? Une fois l'image mise à jour dans indd, le TAC reste bien supérieur à 300 (avec l'outil "limite d'encre"). Il faut souvent que je passe par un profil intermédiaire.

4 - Pourquoi Photoshop est livré avec ce fogra27L ? Bord*l m*rd* ça fait chi*r !

5 - Quel profil iso faut-il utiliser pour du non couché ? j'ai vu du PSO Uncoated, ISO uncoated, fogra47L (c'est surement pas si simple…).

6 - Est-ce que Font Explorer se met à jour (gratuitement) pour être compatible avec les dernière CS ? Contrairement a Suitcase.

7 - Est-ce que Indd CS6 (je sais qu'il y a des personnes qui sont dans le secret sur le forum, alors je tente !) permettra d'avoir des variable de texte qui change selon l'export ?
Imaginons un livre de recettes. Dans une recette on dit "voir page 10 pour la recette de la mayo" (tout ça dans une variable). Pour du print c'est bien, mais pour un ePUB, il faudrait que la variable change en "voir la recette de la mayo". À votre avis, ils y ont pensé ? Ou peut-être que j'ai pas vu que c'était déjà possible ?

Voilà, j'avais d'autres questions, mais je ne m'en souviens plus.
Merci d'avance pour vos éclaircissements.

Edit : Deux autres : 8 - Est-ce que Indd CS6 permettra dans les options d'export en ePUB, d'indiquer plusieurs styles de paragraphe pour "diviser le document" ?

9 - Je ne suis pas sûr de bien comprendre la différence, dans les options d'export en pdf, entre "Conversion de la couleur : Convertir vers la destination avec ou sans "(conserver les numéros)". Malgré le petit texte d'explication.

Ce message a été modifié par Carlitospsd - 3 Mar 2012, 10:48.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 3 Mar 2012, 13:14
Message #2


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



Salut,

4 & 5 :
==> http://www.pdfx-ready.ch/index.php?show=524
==> http://www.pdfx-ready.ch/index.php?show=522

7 : être dans le secret ne permet pas forcément de le révéler…
Mais effectivement la fonction que tu cherches existe déjà.

9 : "Conserver les numéros" signifie en fait "Conserver les valeurs d'encrage". En clair, le changement de profil d'une image déjà en CMJN ne modifie pas ses % d'encres.
Dans le cas contraire le changement de profil (CMJN vers CMJN) peut potentiellement modifier ces valeurs.

smile.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 3 Mar 2012, 13:36
Message #3


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Citation (magicPDF @ 3 Mar 2012, 13:14) *
Salut,


Bonjour, et merci pour tes réponses

Citation (magicPDF @ 3 Mar 2012, 13:14) *

Pour la 4, je sous-entendais que c'était pas malin de leur part de mettre encore ce profil.
Pour la 5, ok : donc ISO Uncoated EDIT : En fait je suis perdu. Sur le pdf d'explication ils mettent "– ProfilICC«ISOuncoated.icc»", mais dans le zip "Farbprofile_ECI-IFRA.zip" il n'y est pas, mais le PSOUncoated, oui. Puis dans le csf du "BridgeCS4-CSF-v1.2_F.zip" Il y a bien ce ISOuncoated…

Citation (magicPDF @ 3 Mar 2012, 13:14) *
7 : être dans le secret ne permet pas forcément de le révéler…
Mais effectivement la fonction que tu cherches existe déjà.

D'où le "je tente". Mais je ne vois pas où elle se trouve. Un petit indice ?

Citation (magicPDF @ 3 Mar 2012, 13:14) *
9 : "Conserver les numéros" signifie en fait "Conserver les valeurs d'encrage". En clair, le changement de profil d'une image déjà en CMJN ne modifie pas ses % d'encres.
Dans le cas contraire le changement de profil (CMJN vers CMJN) peut potentiellement modifier ces valeurs.

Ok, ça explique le Pourquoi de la 2 ! Il faut donc choisir sans "(Conserver les numéros)" (ce que je ne faisais pas) si je veux que mes images en fogra27 soient converties et que le TAC soient à 300 ? Je ne peux pas tester tout de suite, mais c'est noté.
Edit 2 : Mais du coup, si j'ai une image assez bien faite malgré un fogra27, avec par exemple un dégradé de N100 à N0. Dans mon pdf ce dégradé va se retrouver en quadri ?

Ce message a été modifié par Carlitospsd - 3 Mar 2012, 13:59.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 3 Mar 2012, 16:04
Message #4


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



Citation (Carlitospsd @ 3 Mar 2012, 13:36) *
En fait je suis perdu. Sur le pdf d'explication ils mettent "– ProfilICC«ISOuncoated.icc»", mais dans le zip "Farbprofile_ECI-IFRA.zip" il n'y est pas, mais le PSOUncoated, oui. Puis dans le csf du "BridgeCS4-CSF-v1.2_F.zip" Il y a bien ce ISOuncoated…

Attend le passage de Cri-cri, il t'expliquera bien mieux que moi.

Citation
D'où le "je tente". Mais je ne vois pas où elle se trouve. Un petit indice ?

==> http://help.adobe.com/fr_FR/indesign/cs/us...9FB61D21E8.html
==> http://tv.adobe.com/fr/watch/apprendre-ind...rences-croises/

Citation
Il faut donc choisir sans "(Conserver les numéros)" (ce que je ne faisais pas) si je veux que mes images en fogra27 soient converties et que le TAC soient à 300 ?

Oui.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 3 Mar 2012, 16:18
Message #5


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



En fait je pense que tu n'as compris ce que je souhaite.
Les références croisées je connais. Bon… en même temps si je m'exprimais mieux tu aurais surement compris. Quand je disais variable je pensais en fait aux références croisées, ce qui n'est pas la même chose effectivement.

Donc ce que je souhaite, c'est que au moment de l'export, le texte de cette référence croisée change. Si je fais du print je voudrais "voir recette page tant" si je fais de l'ePUB plutôt "Lien vers la recette", vu que la notion de page n'est pas la même en print et en numérique.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
claude72
posté 3 Mar 2012, 20:21
Message #6


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Membres
Messages : 4 057
Inscrit : 15 Oct 2004
Membre no 25 279



Citation (Carlitospsd @ 3 Mar 2012, 10:21) *
1 - Pourquoi en packaging (...) on bosse souvent (il me semble) avec Illustrator ?

Parceque :
1° c'est une vieille habitude de l'époque où InDesign n'existait pas, et à choisir entre XPress (qui n'est pas du tout adapté au packaging) et Illustrator, il s'avère qu'Illustrator est le moins pire des deux.
(bien que perso j'ai déjà fait des packs ou trucs du même genre avec Xpress, et je le trouvais quand-même plus pratique qu'Illustrator !!!)
2° (et là c'est un avis personnel) dans un logiciel de mise en page comme XPress ou InDesign il faut commencer par définir un format de page...et donc quand on a besoin de faire une boîte dans un logiciel de mise en page il faut commencer par calculer la taille totale de la boîte développée pour pouvoir indiquer le format de la "page" à créer... alors que dans Illustrator, surtout dans les premières versions, il suffisait de se mettre n'importe où sur le plan de travail d'Illustrator et de faire son développé sans avoir à se soucier d'un quelconque format de page, puisque la notion de page n'existe pas vraiment dans Illustrator...
(je rappelle qu'une image EPS-Illustrator (qui a été pendant longtemps le seul format utilisé pour sortir les fichiers d'Illustrator) ne se positionne pas en fonction de la page qui est au milieu de plan de travail, mais en fonction du point le plus en haut à gauche... et que la prise en compte de la page et de son format dans Illustrator n'est arrivé qu'avec les PDF)



Citation
Pourquoi en packaging on préconise souvent de vectoriser les polices ?

Illustrator n'est pas un logiciel de mise en page, il a une gestion de police assez calamiteuse et il n'est pas vraiment prévu pour faire des fichiers qui voyagent d'ordinateur en ordinateur (par exemple, il n'a une fonction d'assemblage que depuis peu de temps, alors que l'assemblage existe dans XPress et InDesign depuis des années)... et donc l'ouverture d'un fichier Illustrator pose toujours des problèmes de polices... alors la vectorisation permet de ne plus avoir à se soucier des polices.

(elle amène aussi d'autres problèmes, mais qui sont soit gérables quand on les connaît, soit dont la compréhension est bien au-delà des possibilités intellectuelles du vectorisateur illustratorien moyen biggrin.gif )



Citation
3 - Pourquoi dans photoshop, lorsque que je converti en profil de fogra27L à ISO coated v2 300 %, des fois ça ne marche pas ? Une fois l'image mise à jour dans indd, le TAC reste bien supérieur à 300 (avec l'outil "limite d'encre"). Il faut souvent que je passe par un profil intermédiaire.

Es-tu bien sûr que l'image de départ contient un profil Fogra27 ???
Je pose cette question parceque l'image peut très bien avoir les caractéristiques du Fogra27 (le TAC à 350%, le noir à 100%), parceque elle a été convertie en utilisant le Fogra27, mais ce profil a ensuite été supprimé (il y aurait beaucoup à dire sur cette pratique !!! rolleyes.gif)...
... et dans le cas d'une image sans profil, Photoshop ne peux pas faire une conversion vers un autre profil : il faut d'abord attribuer un profil a l'image et ensuite il devient possible de la convertir vers un autre profil, avec modification des valeurs de TAC, de noir maxi, de GCR et autres caractéristiques spécifiques au nouveau profil.



Citation
4 - Pourquoi Photoshop est livré avec ce fogra27L ? Bord*l m*rd* ça fait chi*r !

On pourrait penser que c'est parceque les gens qui l'ont défini sont des imbéciles, tellement ce profil est mal fait... mais je pense que c'est plutôt une volonté commerciale de rendre (artificiellement) obsolètes et inutilisables les presses offset un peu anciennes qui ne sont pas capable d'imprimer un TAC à 350%, de manière à forcer les imprimeurs à acheter des presses neuves, en leur créant tellement de problèmes que lassés de devoir quotidiennement se battre avec des images inimprimables ils finiront par craquer et par acheter une presse neuve...
... de la même manière que tous les éditeurs de logiciels font en sorte que les fichiers issus des nouvelles version ne puissent pas être ouvert avec les versions précédentes...
... et que dès que tous les imprimeurs ont eu acheté les 1ers RIP PDF prévus pour traiter des PDF 1.3, Adobe s'est empressé de changer les job-options de ses logiciels pour qu'il sortent des PDF 1.4 par défaut, obligeant ainsi tous ceux qui venaient d'acheter des RIP compatibles 1.3 à soit s'emmerder avec des PDF inflashables, soit à mettre à jour leur RIP pour avoir la nouvelle version compatible 1.4... ça s'appelle de "l'obsolescence programmée", et ça permet de forcer les utilisateurs à acheter des produits nouveaux et neufs alors qu'ils n'en ont pas vraiment besoin, voire pas du tout besoin mad.gif


--------------------
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 3 Mar 2012, 20:36
Message #7


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Merci Claude72 pour tes explications smile.gif

Pour la 3 et le fogra27 :
Les images sont bien en fogra27 puisqu'à leurs ouvertures Photoshop me signale la non-concordance des profils en me disant que c'est du fogra27 huh.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 4 Mar 2012, 11:22
Message #8


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



Citation
On pourrait penser que c'est parceque les gens qui l'ont défini sont des imbéciles, tellement ce profil est mal fait... mais je pense que c'est plutôt une volonté commerciale de rendre (artificiellement) obsolètes et inutilisables les presses offset un peu anciennes qui ne sont pas capable d'imprimer un TAC à 350%, de manière à forcer les imprimeurs à acheter des presses neuves, en leur créant tellement de problèmes que lassés de devoir quotidiennement se battre avec des images inimprimables ils finiront par craquer et par acheter une presse neuve...

Je veux bien que Adobe ne soit pas une association caritative mais il ne faut pas exagérer.
Quand un éditeur de logiciels (Adobe, Quark, et d'autres) s'appuie sur des profils colorimétriques ISO-normés pour assurer un flux de travail optimal à ses clients on peut difficilement l'accuser d'intentions malicieuses quand il s'avère par la suite que lesdits profils ne sont pas au top…
D'ailleurs le tir a été corrigé depuis et c'est maintenant le profil FOGRA 29 (Modif : je voulais dire 39 bien entendu) qui est utilisé par défaut dans les paramètres "Prépresse-Europe".
cool.gif

Ce message a été modifié par magicPDF - 5 Mar 2012, 12:24.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 4 Mar 2012, 11:36
Message #9


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Mais d'après ce que je viens vite fait de lire le 29L est pour du non-couché (pour lequel tu m'as dit plus haut qu'il faut PSOUncoated ou ISOuncoated, ça reste à clarifier (cricri ?)) donc différent du 27 qui était lui pour du couché.
D'ailleurs je viens de regarder dans Photoshop, moi j'ai Fogra 39. Que se soit avec Utilisation générale pour l'Europe ou Pré-presse pour l'Europe. Qui lui même n'est pas ISO non ? C'est le ISO Coated V2 300 qui l'est ?

Bah… c'est loin d'être simple tout ça !

Ce message a été modifié par Carlitospsd - 4 Mar 2012, 11:37.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
baron
posté 4 Mar 2012, 17:13
Message #10


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Membres
Messages : 8 130
Inscrit : 22 Jul 2004
Lieu : Louvain-la-Neuve (Gaule Gelbique)
Membre no 21 291



A ne pas lire trop vite… wink.gif
http://forum.macbidouille.com/index.php?sh...p;#entry3386861


--------------------
MacOS 9.1 — G3 beige de bureau, rev.1 @ 233MHz, 288 Mo/4Go + carte PCI IDE/ATA Tempo 66 Acard 6260 avec HD interne Maxtor 80 Go + graveur interne CDRW/DVD LG GCC-4520B + routeur/modem ADSL Trendnet TW100-BRM504 + modem Olitech SelfMemory 56k + HP ScanJet 6100C + HP LaserJet 4000 N + tablette A4 Wacom UD-0608-A + LaCie ElectronBlueIV 19"
MacBook Pro 15’’ Core i5 2.53 GHz, 4 Go/500 Go – Mac OSX 10.6.8
¶ La recherche dans MacBidouille vous paraît obscure ? J'ai rédigé une proposition de FAQ. Le moteur logiciel a un peu changé depuis mais ça peut aider quand même.
Les corsaires mettent en berne…


Firefox en occitan…
Go to the top of the page
 
+Quote Post
claude72
posté 4 Mar 2012, 22:10
Message #11


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Membres
Messages : 4 057
Inscrit : 15 Oct 2004
Membre no 25 279



Citation (magicPDF @ 4 Mar 2012, 11:22) *
Je veux bien que Adobe ne soit pas une association caritative mais il ne faut pas exagérer.

Je ne parlais pas d'Adobe (qui ne vend pas des presses offset), puisqu'il me semble (mais je me trompe peut-être ???) que le Fogra27 présent dans la suite d'Adobe a été défini en partenariat avec Heidelberg (qui, comme par hasard, vend des presses offset !!!).



Citation
Quand un éditeur de logiciels (Adobe, Quark, et d'autres) s'appuie sur des profils colorimétriques ISO-normés pour assurer un flux de travail optimal à ses clients on peut difficilement l'accuser d'intentions malicieuses quand il s'avère par la suite que lesdits profils ne sont pas au top…

Sauf que tout imprimeur normalement constitué et connaissnt correctement son métier sait que l'encrage maxi en offset est de 300% et que le noir ne doit pas dépasser 95%*... alors on peut se demander comment une entreprise comme Adobe a pu faire une telle connerie avec son Fogra27, et a pu le laisser sévir si longtemps par défaut dans ses suites : soit ils sont vraiment très nuls, soit il y a là-dessous des intentions malicieuses et bassement commerciales.


* même si beaucoup en sont restés aux 97% de l'époque des films copiés sur des plaques (où pour avoir 95% sur la plaque, il fallait 97% sur le film) sans bien comprendre qu'avec un CTP le noir maxi n'est plus à 97% mais à 95% rolleyes.gif


--------------------
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Cri-cri
posté 5 Mar 2012, 12:34
Message #12


Champollion 2k5
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 6 564
Inscrit : 15 Jun 2003
Lieu : ...partout et nulle part...
Membre no 8 070



Citation (Carlitospsd @ 3 Mar 2012, 10:21) *
1 - Pourquoi en packaging on préconise souvent de vectoriser les polices ? Et pourquoi on bosse souvent (il me semble) avec Illustrator ?

Je vais me cantonner à mon dada en ne répondant qu'à la question 1 tongue.gif

Pourquoi préconise-t-on de vectoriser les polices ?

1/ Par peur
Vu les enjeux en Packaging, si tu as un souci sur un texte à cause d'une police (caractère qui saute par exemple) et que ce n'est pas vu avant d'être imprimé (ou mieux, imprimé, façonné et livré sur le site conditionnement... ou pourquoi pas déjà conditionné ?), les coûts pour refaire peuvent être exorbitants !
N'importe quel société de prépresse coulerait s'il avait à payer les refaires dans certains cas.
Et puis les enjeux sont également importants pour les annonceurs/industriels où si des mentions manquent, cela peut leur coûter cher au niveau des amendes (mentions légales) voire... (on peut toujours trouver pire !), il pourrait y avoir un risque vital avec un allergène manquant dans une liste ou une erreur de posologie sur un médicament ohmy.gif

Donc, on flippe, et on pense que vectoriser est LA solution...


2/ Par raison historique
Une des caractéristique du travail des fichiers prépresse en Packaging est le trapping (mais pas, les recouvrements en gros, séparation par séparation, non, en allant jusqu'à l'élément unitaire auquel on applique un réglage bien spécifique).
Dans le passé (mais on parle d'il y a près de 10 ans - cela dit le PDF 1.3 date bien de 1999, lui... et il est toujours populaire biggrin.gif mais pas en Pack tongue.gif wink.gif ), les logiciels spécialisés dans le montage des fichiers Pack (tel Artpro) ne pouvaient faire du trapping que sur des textes vectorisés (pas possible de trapper un texte vivant), donc à l'importation des fichiers PAO dans Artpro, hop, c'était la vectorisation lors de la conversion. Du coup, les correcs de texte, c'était 1/ galère, 2/long, 3/coûteux...

Cela fait un sacré bail qu'il est possible de faire du trapping (et aussi bien en manuel qu'en automatique) sur du texte vivant, mais les habitudes ont la vie dure et puis...
...retour au point 1/ La trouille (du fait de la méconnaissance du fonctionnement des polices, notamment en PDF)... et passage au point 3/


3/ Par ignorance
Et non, la vectorisation n'est pas juste un clic dans un menu pour faire une action indolore permettant de mieux dormir la nuit (toujours point 1/)

Combien de fois n'a-t-on pas entendu que vectoriser les textes les rend plus gras... et bien, c'est faux... et c'est vrai !

Explication :
Une police de caractères n'est pas un fichier comme les autres... et pour cause, ce n'est pas un fichier, c'est un logiciel.
Dans chaque police de caractères, il y a un code qui permet de dessiner la police, en fonction d'un ensemble de paramètres.
En particulier, le dessin de la police n'est pas le même en fonction de son corps. Bien sûr, pour garder une police lisible et agréable à lire, le dessin en est modifié pour donner un aspect visuel identique en fonction du corps... donc un texte en corps 24 n'est pas dessiné comme un texte en corps 9, et ce changement se fait à la volée, en fonction du choix du corps (lors d'un agrandissement/d'une réduction de l'élément à la souris par exemple).

Passons à un texte que l'on vectorise : ce n'est plus une police, c'est maintenant un objet au trait, sans aucune intelligence.
Reprenons notre (ex) texte en corps 24, si je le réduis pour obtenir quelque chose qui correspondrait à du corps 9, je ne fais plus qu'un redimensionnement homothétique (on va partir du principe que l'on contraint la réduction selon le même pourcentage dans les deux axes) et j'obtiens un dessin qui correspond au dessin d'un texte en corps 24 mais réduit, ce qui ne sera complètement identique à une police vraiment en corps 24.

Evidemment, on aura le même phénomène sur la chasse.

Cette notion amène évidemment à cette croyance urbaine que la vectorisation graisse les textes.
Non, la vectorisation d'un caractère donne exactement le même dessin ! ...mais uniquement si on ne change pas les propriétés du texte concerné ensuite.
Ben alors, il est où le problème puisque je n'ai pas l'intention de modifier mon texte ?
Les épreuves de contrôle sont calées sur une résolution (en principe) de 300 point par pouce, alors que les plaques (ou autres outils d'impression) seront sur des résolutions beaucoup plus importantes (et pour un même objet, cela correspondra donc au même effet que si je change son échelle... et le problème que je décris sera bien là).


Donc, si je veux préserver la qualité de la composition du texte d'origine, je ne vectorise pas les textes, point !

Par contre, j'utilise le format PDF pour faire mes échanges et je les génère correctement, avec les polices incorporées (mais en jeu partiel pour s'assurer qu'il n'y aura pas de substitution de police dans le RIP).
Et là, il n'y aura pas de souci ! ...d'autant plus que comme je suis un bon professionnel, j'aurais au préalable de la transmission à mon imprimeur passé mon fichier au travers d'un contrôle en amont avec des profils du Ghent PDF Workgroup whistle.gif


Ah, et cela m'amène sur un point fondamental... si mes textes sont vectorisés, tous les contrôles et corrections fait par les logiciels de preflight n'auront aucun impact !
Et alors, comment vérifier que mon texte n'est pas trop petit (ce qui pourrait être un problème légal plus tard), que mon (petit) texte noir est bien en surimpression, que je n'ai pas de texte blanc en défonce (que j'aurais du coup pu corriger automatiquement tongue.gif )... ?

Et enfin dernier point, un fichier avec des textes vectorisés est un fichier mort... plus de corrections de texte, et surtout plus de recherche plein texte, pas d'indexation, etc...
Et dans le contexte actuel, avec des bases de données côté annonceur/industriel... c'est mal !



Deuxième partie de la question: pourquoi Illustrator ?

Parce que c'était le premier sur le marché (j'ai fait mes premiers jobs en Illustrator 1.1 en 1987) !
Il permettait entre autres de vectoriser des éléments que l'on avait scanné (manuellement évidemment, en redessinant les courbes de bézier au-dessus du modèle), et du contenu non numérique, il y en avait à l'époque (je crois qu'il n'y avait pratiquement que ça biggrin.gif wink.gif )

Hors ça, il n'y avait que les gros systèmes genre Scitex, Hell-Siemens, Crossfield,...

Nous, on est passé sur un système Disc (devenu Barco) début 90 et On avait la chance d'avoir un interpréteur PS qui permettait de récupérer le boulot fait sur Illustrator dans le système.
Quel temps gagné !

Le moteur de compo de Illustrator n'a jamais été au niveau d'un système de montage de page genre QuarkXPress, PageMaker ou plus tard InDesign, mais c'était suffisant pour fait un Pack (où il n'y a pas toujours beaucoup de textes et surtout, rarement des blocs qui coulent les uns vers les autres - cette dimension a changé depuis avec l'apparition des Pack multilingues, qui n'étaient pas tellement d'actualité à l'époque)

Au milieu des années 90, nous avons fait une tentative avec QuarkXPress, rapidement avortée car on perdait bien trop de temps, le logiciel n'était pas du tout adapté... et on est retourné sur Illustrator.

Les éditeurs de "gros systèmes" ont commencé à se poser des questions et ont enfin regardé le Mac de près (je ne vous dis pas le nombre de discussions que j'avais eu avec Barco au début des années 90 sur le Mac, ils ne voulaient pas en entendre parler pour leurs softs, ils toléraient juste que l'on puisse faire se parler les deux mondes...)

Artwork Systems s'est créé et a choisi le Mac comme plateforme (mais si c'était vraiment fermé et propriétaire... ils avaient réussi l'exploit de refaire la même chose que les gros systèmes mais sur du Mac... et personne ne le voyait sad.gif )

Puis Barco a commencé à sortir des plugins pour ajouter des fonctions spécifiques Pack eux logiciels de PAO, et chose logique, ils ont choisi Illustrator pour faire cela.


Ensuite InDesign est arrivé, mais peu de gens s'y sont mis du côté Pack, notamment à cause du fait qu'ils connaissaient déjà Illustrator... et que des solutions adaptées Pack exitaient sur Illustrator...

Ceux qui s'y sont mis (à InDesign) ne reviendraient plus sur Illustrator, tellement InDesign a d'avantages par rapport à Illustrator, mais c'est encore une poignée de gens par rapport à la masse. Cela dit, la demande est de plus en plus forte et régulièrement maintenant, on me consulte pour faire ce passage ! smile.gif (je ne détaillerais pas ici les avantages d'InDesign par rapport à Illustrator mais ils sont nombreux !!)


Ah, je n'ai pas parlé de Freehand !

Freehand, assez peu populaire en France (où Illustrator avait environ 80-90% du marché Pack) mais très populaire dans le reste de l'Europe (UK, Allemagne, Iltalie, Espagne).
Ben Adobe l'a tué, pour cause de concurrence sad.gif
...et c'est également une des raisons à l'émergence d'InDesign en Pack (car il semblerait qu'il soit plus facile de passer de Freehand à InDesign que de Freehand à Illustrator pour des questions de logique applicative - je ne sais pas vraiment, je n'ai jamais été un réel utilisateur de Freehand - sauf au début où enfin avec Freehand, on pouvait travailler en mode WYSIWYG et non pas en mode tracé et également avec l'éditeur Postscript intégré tongue.gif qui permettait de faire des dégradés canon pour l'époque w00t.gif , là où Illustrator ramait bien sur le sujet...)



Voilà pour l'histoire, et c'est encore elle qui détermine ce choix...

Maintenant, il faut garder à l'esprit que le montage sous Illustrator est une technique du passé, et que pour Adobe, Illustrator n'est plus un cheval de bataille (en tout cas pas pour le Print)


Bon sang, un document se monte dans un logiciel de montage de page, avec des éléments qui proviennent de Photoshop (ah ben oui, pas trop de concurrence là...) pour les éléments images/pixels et d'Illustrator (ou autre) pour le vectoriel. Et les textes, on les fait dans le logiciel de montage de page (voire on les met en page dans ce logiciel mais on les récupère via des mécanismes de type XML pour l'automatisation du processus)



Voilà, pour un post fleuve, mais cela faisait du bien de remettre le nez dans notre histoire numérique en Packaging smile.gif



Citation (magicPDF @ 3 Mar 2012, 16:04) *
Citation (Carlitospsd @ 3 Mar 2012, 13:36) *
En fait je suis perdu. Sur le pdf d'explication ils mettent "– ProfilICC«ISOuncoated.icc»", mais dans le zip "Farbprofile_ECI-IFRA.zip" il n'y est pas, mais le PSOUncoated, oui. Puis dans le csf du "BridgeCS4-CSF-v1.2_F.zip" Il y a bien ce ISOuncoated…

Attend le passage de Cri-cri, il t'expliquera bien mieux que moi.

Ben non, désolé, je ne sais pas trop répondre. Pourquoi ne pas contacter PDF/X-Ready pour leur poser la question ?


--------------------



MacBookPro 15" Quad-Core i7 2.3GHz - 16 Go RAM - SSD M500 960 Go - Ecran HD mat - MacOSX 10.8.5 - Moniteur NEC Spectraview Reference 2690
Don't believe anything you read on the net. Except this. Well, including this, I suppose (Douglas Adams)
Perhaps the answer to the question lies in the question (Police Me - Tori Amos)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 5 Mar 2012, 13:46
Message #13


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



Citation
Voilà, pour un post fleuve

A épingler et à mettre en signet !
smile.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 5 Mar 2012, 19:53
Message #14


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



jap.gif
Bonsoir !
Quel plaisir de vous lire tous, je me suis retrouvé sur des post de 2007 smile.gif où vous découvriez (pour certain) les monstruosités du Coated fogra27 qui sévissent toujours de mon côté mad.gif
J'y vois bien plus clair maintenant, notamment la différence entre profils et caractérisations !
Merci aussi cricri ! Grande réponse pour une petite question wink.gif. Mail envoyé à pdfxready, on verra bien si j'ai une réponse…

Si vous avez également les réponses pour la 3 qui reste qui reste un mystère pour moi :

3 - Pourquoi dans photoshop, lorsque que je converti en profil de fogra27L à ISO coated v2 300 %, des fois ça ne marche pas ? Une fois l'image mise à jour dans indd, le TAC reste bien supérieur à 300 (avec l'outil "limite d'encre"). Il faut souvent que je passe par un profil intermédiaire.

Et si quelqu'un à la réponse pour la 6 et les maj de font explorer ?

Je patienterai comme presque tout le monde pour les 7 et 8 pour les évolutions d'InDesign smile.gif

Merci encore !

Ce message a été modifié par Carlitospsd - 5 Mar 2012, 19:55.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Cri-cri
posté 5 Mar 2012, 20:57
Message #15


Champollion 2k5
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 6 564
Inscrit : 15 Jun 2003
Lieu : ...partout et nulle part...
Membre no 8 070



Citation (Carlitospsd @ 5 Mar 2012, 19:53) *
Merci aussi cricri ! Grande réponse pour une petite question wink.gif

C'est une question courte mais pas une petite question tongue.gif
Elle est même par certains aspects assez fondamentale wink.gif

Citation (Carlitospsd @ 5 Mar 2012, 19:53) *
Je patienterai comme presque tout le monde pour les 7 et 8 pour les évolutions d'InDesign smile.gif

Ta patience sera bientôt récompensée whistle.gif


--------------------



MacBookPro 15" Quad-Core i7 2.3GHz - 16 Go RAM - SSD M500 960 Go - Ecran HD mat - MacOSX 10.8.5 - Moniteur NEC Spectraview Reference 2690
Don't believe anything you read on the net. Except this. Well, including this, I suppose (Douglas Adams)
Perhaps the answer to the question lies in the question (Police Me - Tori Amos)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
claude72
posté 5 Mar 2012, 21:40
Message #16


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Membres
Messages : 4 057
Inscrit : 15 Oct 2004
Membre no 25 279



Citation (Cri-cri @ 5 Mar 2012, 12:34) *
Une police de caractères n'est pas un fichier comme les autres... et pour cause, ce n'est pas un fichier, c'est un logiciel.
Dans chaque police de caractères, il y a un code qui permet de dessiner la police, en fonction d'un ensemble de paramètres.
En particulier, le dessin de la police n'est pas le même en fonction de son corps. Bien sûr, pour garder une police lisible et agréable à lire, le dessin en est modifié pour donner un aspect visuel identique en fonction du corps... donc un texte en corps 24 n'est pas dessiné comme un texte en corps 9, et ce changement se fait à la volée, en fonction du choix du corps (lors d'un agrandissement/d'une réduction de l'élément à la souris par exemple).

(...)

Cette notion amène évidemment à cette croyance urbaine que la vectorisation graisse les textes.
Non, la vectorisation d'un caractère donne exactement le même dessin !

J'ajouterai à ton exposé que les polices de caractères sont des dessins vectoriels, alors que le flashage, l'impression et l'affichage à l'écran utilisent uniquement des pixels...

... donc, à chaque étape du travail, que ce soit l'affichage à l'écran (avec une résolution entre environ 72 et 120 ppi), ou l'impression (sur des imprimantes dont les résolutions varient entre 600et 2880 dpi) ou le flashage (sur des flasheuses entre 1200 et 3600 dpi), le dessin vectoriel est transcris en un dessin bitmap à la résolution du périphérique de sortie... et, il ne faut pas rêver, les contours du dessin vectoriel ne tombent jamais exactement à la limite entre deux pixels, surtout sur différents périphériques avec différentes résolutions ! c'est pourquoi au moment de l'affichage/impression/flashage, le dessin des caractères d'une police doit être adapté à la résolution du périphérique de sortie et aux pixels disponibles :

- grâce à l'anti-aliasing à l'écran : grosso-modo, quand une barre verticale d'un caractère en noir 100% a besoin de 2,5 pixels d'écran pour être affichée, l'anti-aliasing ajoute un 3e pixel gris à environ 50% aux 2 premiers pîxels noirs de manière à donner visuellement l'impression que 2,5 pixels sont utilisés... et le caractère apparaît alors normal

- et grâce aux "hints" (infos d'optimisation) à l'impression/flashage : les "hints" ont le même type d'action, modifiant légèrement la forme des caractères pour la faire, là encore, correspondre aux pixels.


Mais si le texte est vectorisé, comme l'a dit Cri-cri un caractère n'est plus un glyphe d'une police mais devient un dessin vectoriel normal "sans intelligence", et dont l'adaptation aux pixels du périphérique de sortie devient impossible, car il n'y a :

- pas d'anti-aliasing à l'affichage : donc quand une barre d'un caractère a besoin de 2,5 pixels d'écran pour être affichée, l'écran en utilise 3 et le caractère apparaît plus gras... c'est flagrant sur les doubles "l" en Futura par exemple
(et c'est probablement l'origine de la légende urbaine qui dit que la vectorisation engraisse),

- pas non plus d'optimisation à l'impression... cependant ce problème est moins gênant car la résolution de flashage est beaucoup plus élevée que celle de l'écran, donc chaque partie du dessin est composé d'un nombre beaucoup plus élevé de pixels, ce qui fait que le pixel de l'arrondi en devient d'autant + "négligeable" : la barre verticale du caractère qui avait besoin de 2,5 pixels pour être affiché à l'écran à 100% sera dessinée par environ 83 pixels d'une flasheuse 2400 dpi, et dans ce cas l'arrondi à 1 pixel en-dessous ou au-dessus n'altèrera la forme du caractère que d'une façon imperceptible...
... mais, sur des très petits corps (comme ceux qui sont souvent utilisés dans les packs et les notices pharmaceutiques) et/ou à des résolutions plus basses (pour des raisons d'économie il est fréquent de flasher des textes purs à 1200 dpi*, et l'impression numérique laser fonctionne à 600 dpi), le nombre de pixels utilisés pour dessiner le caractère devient proportionnellement plus petit et l'arrondi à 1 pixel en-dessous ou au-dessus peut devenir important et altérer la forme du caractère.


* quand j'écrivais dans mon post précédent que les problèmes amenés par la vectorisation des textes sont "gérables quand on les connaît", je voulais dire qu'il ne faut pas flasher à 1200 dpi un doc dont le texte est vectorisé (surtout du petit texte)...
... et donc il faut toujours utiliser la résolution maximum de la flasheuse (au moins 2400 dpi, voire 3600 dpi), et de préférence (si possible) avec une flasheuse à diamètre de spot variable.

Ce message a été modifié par claude72 - 5 Mar 2012, 22:10.


--------------------
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 6 Mar 2012, 18:34
Message #17


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Citation (claude72 @ 5 Mar 2012, 21:40) *
- pas d'anti-aliasing à l'affichage : donc quand une barre d'un caractère a besoin de 2,5 pixels d'écran pour être affichée, l'écran en utilise 3 et le caractère apparaît plus gras... c'est flagrant sur les doubles "l" en Futura par exemple
(et c'est probablement l'origine de la légende urbaine qui dit que la vectorisation engraisse),


Ah ! Mais tout s'explique donc ! J'ai le même problème avec du myriad ! Je penser que Acrobat buggait puiqu'en zoomant l'effet disparait smile.gif


Réponse de mon mail à pdfXready d'un membre de l'Ugra (et plus précisément du/d'un "Chef certifications PSO" très aimable)
Citation
[…]
Pour répondre à vos questions:
Le profil pour imprimer sur du papier non couché (papier type 4 de la norme 12647-2), il vous faut engager le profil PSO_uncoated_ISO 12647_eci.icc (qui se base sur les données de caractérisation Fogra 47L).
C'est celui qui a remplacé le profil ISOuncoated.icc (qui se basait lui sur Fogra 29L).
[…]


Il m'a également signalé que la version française du site n'était pas forcément à jour, et qu'il valait mieux se reporter à la version allemande.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 6 Mar 2012, 20:04
Message #18


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



Citation
Mais tout s'explique donc ! J'ai le même problème avec du myriad ! Je penser que Acrobat buggait puiqu'en zoomant l'effet disparait

Acrobat (et Adobe Reader aussi) est un logiciel encore plus précis que ça, c'est le seul (ou un des rares) qui permet de modifier l'affichage écran. La rubrique encadrée en rouge sur la capture ci-jointe permet de modifier certaines caractéristiques, notamment l'affichage des ll
En particulier l'option "Afficher les traits fins.


Citation
Il m'a également signalé que la version française du site n'était pas forcément à jour, et qu'il valait mieux se reporter à la version allemande.

C'est un problème récurrent chez les .ch : les germanophones sont bien plus nombreux que les autres…
biggrin.gif

Ce message a été modifié par magicPDF - 6 Mar 2012, 20:17.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
claude72
posté 6 Mar 2012, 20:05
Message #19


Macbidouilleur d'Or !
*****

Groupe : Membres
Messages : 4 057
Inscrit : 15 Oct 2004
Membre no 25 279



Citation (Carlitospsd @ 6 Mar 2012, 18:34) *
Ah ! Mais tout s'explique donc ! J'ai le même problème avec du myriad ! Je penser que Acrobat buggait puiqu'en zoomant l'effet disparait smile.gif

Normal : plus tu zoomes, plus tu utilises de pixels pour afficher le caractère, et donc plus l'erreur de 1 pixel devient minime (voire négligeable) par rapport au nombre de pixels total utilisés...

... et si tu affiches avec un très fort facteur de zoom, vers 3300%, c'est à dire un grossissement de 33 fois qui correspond environ au ratio entre les 72 ppi (résolution théorique de l'écran) et 2400 dpi, tu visualises alors une pixellisation identique à celle que fait le RIP d'une flasheuse à 2400 dpi.


--------------------
Tout finit toujours par s'arranger... même mal !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 6 Mar 2012, 20:11
Message #20


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Merci pour l'astuce.

Citation (claude72 @ 6 Mar 2012, 20:05) *
Normal : plus tu zoomes, plus tu utilises de pixels pour afficher le caractère, et donc plus l'erreur de 1 pixel devient minime (voire négligeable) par rapport au nombre de pixels total utilisés...

J'avais compris wink.gif ! grâce à tes explications.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
magicPDF
posté 6 Mar 2012, 20:19
Message #21


Macbidouilleur de vermeil !
****

Groupe : Membres
Messages : 1 197
Inscrit : 22 Apr 2008
Lieu : 43.95 N / 4.82 E
Membre no 112 856



5e essai pour envoyer la capture d'écran promise…
dry.gif

Edit : bon tant pis, on verra ça un autre jour…
mad.gif

Ce message a été modifié par magicPDF - 6 Mar 2012, 20:22.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Carlitospsd
posté 6 Mar 2012, 20:27
Message #22


Adepte de Macbidouille
*

Groupe : Membres
Messages : 242
Inscrit : 2 Feb 2009
Membre no 130 546



Fichier joint  _.png ( 19.78 Ko ) Nombre de téléchargements : 31

tongue.gif


Ce message a été modifié par Carlitospsd - 6 Mar 2012, 20:30.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Nous sommes le : 28th November 2014 - 23:37